Mon frère, j'aurai aimé ne jamais savoir ce que c'est. Je ne sais comment t'en parler. Je ne sais pas si je mets de l'huile sur le feu en t'en parlant.

Je suis toujours sous le choc de l'annonce de tes résultats. Je n'avais pas compris ce que signifiait 1/20ème. Tu es tellement jeune, ça me semble tellement injuste. Moi je porte des lunettes depuis toute petite, j'ai eu le temps de m'y habituer. Surtout que l'ophtalmo m'a dit avec peu de diplomatie qu'un jour je ne verrai plus rien.

J'ai aussi peur pour mon fils et pour tes futurs enfants ...
 Bon courage... je sais qu'il ne s'agit que de simples mots, mais j'aimerai que tu saches que je suis là.